Du 18 au 27 juillet 2022, toutes les parties prenantes dans la mise en œuvre du programme d’appui à la société civile burundaise DUKURIREHAMWE se sont rencontrées dans différentes communes d’intervention du projet sous la Coordination de l’Assistance technique de l’Union européenne.  Il s’agit des bénéficiaires des contrats du projet PASCB (consortium CARE-Actionaid-REJA, Consortium OXFAM- Actionaid-MIPAREC, Consortium CORDAID-OAG-ADISCO) dont les intérêts principaux ont été, durant la visite, la documentation et l’analyse de la situation, ainsi que l’analyse des facteurs internes et externes favorisant ou empêchant l’atteinte des résultats, et les recommandations liées à ces aspects ;  de l’administration contractante (Commission Européenne, via la Délégation de l’Union Européenne au Burundi), représentée par l’Assistance Technique de la DUE qui a analysé la pertinence de l’approche adoptée dans les lignes directrices et réalisée par les projets pour soutenir la société civile au Burundi, et les recommandations liées à ces aspects ; de 6 représentants de 129 Organisations de la Société Civile burundaise (OSC) bénéficiaires directs regroupés dans 6 espaces sectoriels et opérant dans plus de 3 provinces chacun, des OSC bénéficiaires indirects ayant une expérience avérée dans le plaidoyer sur les politiques publiques, des OSC ayant des microprojets qui ont été financés et dont les effets se font sentir au niveau des communautés ; Les représentants des Clusters et des plateformes, des autorités à haut niveau des Ministères publiques (Points focaux du ministères inclus) avec lesquels le projet collabore, des autorités locales des communes ciblées par le projet et de la population cible des interventions des OSC bénéficiaires directs projet.

Avec but de fournir aux parties prenantes des projets des informations d’appréciation des niveaux relationnels avec les différents acteurs du développement (communauté, autorités publiques, clusters/Plateformes et OSC du niveau national), les rencontres ont eu lieux dans les provinces Rutana, Ruyigi, Muyinga, Kayanza, Bujumbura rural et Cibitoke où deux consortia mettent en œuvre le programme DUKURIRE HAMWE. Il s’agit du Consortium Oxfam-Actionaid-MIPAREC pour 13 communes des provinces Rutana, Ruyigi, Bujumbura rural et Cibitoke, et du consortium Cordaid-OAG-ADISCO pour 16 communes des provinces Muyinga et Kayanza. Avec ce partage d’expériences, les bénéficiaires directs du consortium CARE-Actionaid-REJA ainsi que les autorités à haut niveau des Ministères publiques (Points focaux du ministères inclus) ont pu identifier les pistes de collaboration pour le renforcement du plaidoyer basé sur le partage d’informations. Ils ont aussi analysé les possibilités de synergie pour un plaidoyer efficace.

Dans le cadre de collaboration entre les OSC à base communautaires et les groupes sectoriels qui travaillent au niveau national, des suggestions suivantes ont été exposées :

  •  Décentralisation des responsabilités au niveau des communes en ce qui concerne les points focaux ;
  • Regroupement des OSC communaux en sein des groupes sectoriels à l’image de celle qui travaillent au niveau national ;
  • Mise ne place des espaces sectoriels de communication à travers les réseaux sociaux ;
  • Planification conjointe ayant but de partager les expériences vécues ;

Dans chacune de ces rencontres qui ont eu lieu dans les six provinces ci-haut citées, une réflexion sur les stratégies de pérennisation était aussi au programme. Des besoins pour y arriver ont été identifiés entre autres :

  • Formaliser les rencontres entre l’administration et les OSC jusqu’alors informels ;
  • Appui matériel aux plateformes/clusters créés au niveau des communes ;
  • Renforcer les capacités des leaders des plateformes/clusters pour la mobilisation des fonds et appui financier dans les cas de besoins ;
  • Légaliser les plateformes/clusters créés.

Du côté des ministères présents dans cette descente conjointe représentés par le point focal du programme DUKURIREHAMWE au sein du Ministère de l’Intérieur, du Développement Communautaire et de la Sécurité Publique, M. Christophe Nyabenda a renouvelé au nom du gouvernement le soutien à telles séance de partage d’expérience entre les consortia bénéficiaires des contrats du programme PASCB financé par l’Union européenne. Cela renforce les efforts vers l’objectif commun qui est le bien de la population burundaise au moment où l’action ou les interventions des consortia sont positionnées au contenu du Plan National de Développement du Burundi 2018-2027 et que les partenaires techniques et financier (PTF) étrangers appuient la mise en œuvre pour le même objectif commun du développement de la population a -t-il précisé.

https://photos.app.goo.gl/yH61fTckZKG7bBP4A

M. Christophe Nyabenda, qui est aussi Directeur des affaires Administratives, Juridiques et Politiques au Ministère burundais de l’Intérieur, du Développement Communautaire et de la Sécurité Publique en plus d’être point focal du même Ministère dans le cadre du programme DUKURIREHAMWE, appelle les OSC bénéficiaires dudit programme à être sur le même rythme dans la recherche du développement du Burundi et les encourage à s’approprier les acquis du projet, ce qui montrera leur contribution à ce même développement.

Cette activité intervient au moment où le programme PASCB DUKURIREHAMWE a octroyé des sous-subventions aux OSC à base communautaire pour les appuyer dans leur contribution à la mise en œuvre des Plans Communaux de Développement Communautaire (PCDC), et aux OSC à l’échelle nationale pour la mise en œuvre de leur plan de plaidoyer. Ceci pour assurer la participation des OSC burundaise dans la définition, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des politiques publiques.